SYMBIOFI s’est imposé comme un acteur majeur de la santé mentale et, dans cadre, elle développe des modules de formation et des solutions logicielles innovantes notamment pour la prise en charge des symptômes physiques, psychologiques et émotionnels liés au stress, isolés ou associés à des problèmes psychiques (anxieux, dépressifs, de l’adaptation, de la personnalité, addictifs, comportementaux…) ou somatiques (douleurs, céphalées, fibromyalgie, hypertension artérielle, cancer…).

Formations à la carte

Cycles

Formation Clinique du stress post-traumatique et thérapie centrée sur l’exposition

 Fondamentaux, outils d’évaluation et prise en charge par les TCC

Objectif de la formation Clinique du stress post-traumatique et thérapie centrée sur l’exposition : fournir les connaissances, compétences et outils nécessaires – basés sur les TCC - à l’évaluation et la prise en charge des sujets présentant ou ayant vécu un évènement traumatique.

Durée : 2+3 jours soit 35 heures

Programme et infos : voir

Offre complémentaire :

Documents PDF :

Intra

Un projet de formation en intra ou sur-mesure ?

Inscrivez-vous maintenant :

  • Session(s) disponible(s) :
Quantité : Total
Présentation

> Introduction de la formation Clinique du stress post-traumatique et thérapie centrée sur l’exposition

En population générale française, l’exposition à un événement potentiellement traumatique sur la vie entière est évaluée à 30%. Cela s’élève à 90 % dans la population mondiale.

La prévalence de trouble de stress post-traumatique (TSPT) après exposition à un évènement traumatique est de 25 à 35%. Les violences sont les plus génératrices de TSPT, particulièrement les maltraitances, les violences intra-familiales et conjugales et surtout les violences sexuelles (80% des victimes développeront un TSPT)

 

Avec un impact sur la santé mentale et physique à long terme très important : il s’agit d’un problème de santé publique majeur.

 

Les troubles du stress post-traumatique (TSPT) sont des troubles psychiatriques qui surviennent après un événement traumatisant. Ils se traduisent par une souffrance morale et des complications physiques qui altèrent profondément la vie personnelle, sociale et professionnelle. Face à un même évènement, le risque de développer de tels troubles dépend de facteurs préexistants propres aux patients et du contexte dans lequel les suites de l’évènement se déroulent. La prise en charge passe essentiellement par la psychothérapie (thérapie cognitivo-comportementale, EMDR).

Des traumatismes psychiques sont rapportés chez les soldats depuis l’Antiquité. L’intérêt qui leur est porté s’est ensuite développé par le biais de la médecine militaire. Mais c’est la violence des grands conflits internationaux du 20e siècle qui va imposer l’approfondissement des connaissances sur les troubles psychotraumatiques. Parallèlement, la description et l’étude de troubles similaires dans la société civile ont été rapportées dans la littérature scientifique dès le 19e siècle. Néanmoins, le concept de troubles du stress post-traumatique, ou état de stress post-traumatique, tel qu’on le connaît aujourd’hui, n’a été cliniquement défini qu’en 1980, suite aux ravages de la guerre du Vietnam parmi les vétérans américains.

Au contraire de souvenirs non traumatisants, le souvenir traumatique ne suit pas la procédure habituelle d’analyse et de mise à distance. En effet, dans les TPST, l’intensité de l’évènement serait telle qu’elle provoque une hypermnésie sur le plan émotionnel, tout en gênant la constitution de la mémoire épisodique qui permet de verbaliser et conscientiser ce qui survient. Cette modification peut parfois conduire à une amnésie partielle sur la façon précise dont l’épisode s’est déroulé. A posteriori, cette altération de la constitution de la mémoire rend l’individu incapable de mettre l’évènement à distance par la parole ou la conscience. Seules les émotions ressurgissent, avec une puissance similaire à l’évènement initial.

Objet de la formation

Avec 2% de la population générale présentant un TSPT, la formation des professionnels de l’aide et de l’accompagnement reste, plus que

jamais, d’actualité.

 L’objectif est de disposer de personnes ressources, légitimes et compétentes, pour répondre aux nombreuses demandes.

 

Pour répondre à ces exigences, notre formation est structurée en deux temps :


  • Le premier temps, sur 2 jours, forme à la clinique du stress post traumatique, immédiate et post-immédiate :

définition de l’évènement traumatique, les différentes manifestations de stress dépassé, l’état de stress aigu, les techniques de defusing, les techniques de debriefing, la symptomatologie du stress post traumatique.

  •  Le second temps, sur 3 autres jours, forme à l’évaluation et la prise en charge du psycho-trauma :

Les modèles, les échelles d’évaluation, le plan de traitement, le travail sur les émotions liés au trauma, le travail sur les pensées associées à la détresse péritraumatique, la restructuration cognitive, l’exposition en imagination, l’exposition in vivo

 

La prise en soin des patients présentant TSPT nécessite non seulement une maitrise d’un certain nombre de données et concepts mais

aussi et surtout d’outils pragmatiques nécessitant un apprentissage pratique.

C’est le sens de ce module de formation de 5 jours, proposée par Symbiofi en partenariat avec l’équipe du Centre Régional du Psychotrauma de Lille (Dr Warembourg, Hôpital Fontan, CHRU de Lille).

 

La formation, en elle-même, permettra d’aborder en détail les aspects pédagogiques et associera des données théoriques et des mises en

situation à l’aide d’une série d’exercices pratiques et de mises en situation.

Parmi les stratégies d’enseignement, nous utiliserons également des outils pratiques de prise en charge et nous mettrons en avant des techniques d’exposition centrée sur le trauma issues des protocoles de soins d’Edna FOA.

 

A l’issue de ces 5 jours, les stagiaires doivent connaître la clinique du trauma et être compétents pour s’adapter à la prise en charge post-immédiate et au long cours des patients ayant vécu un évènement traumatique.

Programme

> Séquençage pédagogique de la formation Clinique du stress post-traumatique et thérapie centrée sur l’exposition

  • Début 1
  • Suite 2
  • Suite 3
  • Fin 4
Début 1
Suite 2
Suite 3
Fin 4
Objectifs

> Principaux objectifs visés par la formation Crise suicidaire

Fournir les connaissances, compétences et outils nécessaires – basés sur les TCC - à l’évaluation et la prise en charge des sujets présentant ou ayant vécu un évènement traumatique.

  • Permettre aux professionnels de maîtriser l’évaluation, le diagnostic et l’orientation dans le champ du psychotraumatisme.
  • Permettre aux professionnels de maîtriser les techniques d’exposition dans le champ du

Seront donc sous-tendus par la formation les objectifs secondaires suivants :

  • accueillir et créer l’alliance ;
  • reconnaître un évènement traumatique;
  • connaître la clinique immédiate et prendre en soin;
  • repérer les sujets vulnérables;
  • évaluer un stress-post traumatique et la possibilité d’une prise en charge centrée sur le trauma;
  • connaître les techniques de prise en charge d’un stress-post traumatique ;
  • connaître les modèles théoriques du stress-post traumatique ;
  • savoir réaliser la psychoéducation dans le cadre d’un stress-post traumatique ;
  • connaître les techniques d’exposition centrées sur le trauma;
Intervenants

> Professionnels prévus pour animer la formation Clinique du stress post-traumatique et thérapie centrée sur l’exposition

La formation est animée par une équipe d’intervenants de haut niveau, médecins psychiatres, psychologues et psychomotricienne du Centre Régional du Psychotrauma des Hauts de France au CHU de Lille, expert dans le domaine du psychotraumatisme et ayant une expérience de thérapeute, d’enseignant et de formateur auprès de différents publics.

Ils disposent d’une expérience clinique de près de vingt ans dans la gestion des problématiques psychotraumatiques.

 

Les intervenants possibles sont :

Docteur Frédérique Warembourg

Médecin psychiatre

  • Médecin psychiatre.
  • Praticien hospitalier, CHU de Lille - Hôpital Michel Fontan.
  • Chargée de cours dans l’enseignement du Diplôme Universitaire Violences conjugales.
  • Chargée de cours dans l’enseignement du Diplôme Inter-Universitaire Psychotrauma de l’enfant et de l’adolescent.
  • Formatrice régionale Suicide ARS/GEPS.
  • Responsable du CRP Hauts de France, Hôpital Fontan, CHU de Lille.
  • Responsable Zonale de la Cellule d’urgence médico-psychologique.
  • Consultante à l’Unité Médico Judiciaire.

Docteur Marie Vanlaere

Médecin psychiatre

  • Médecin psychiatre.
  • Praticien Hospitalier Contractuel, CHU de Lille – Hôpital Michel Fontan.
  • Volontaire Cellule d’Urgence Médico-Psychologique.
  • Référente consultation Crises dissociatives Fonctionnelle avec le Dr LEROY.
  • Intervenante pour des formations sur la clinique et de la thérapie d’exposition centrée sur le trauma.
  • Consultations au CRP.

Stéphane DUHEM

Psychologue

  • Psychologue clinicien, Centre Hospitalier Universitaire de Lille - Hôpital Michel Fontan :  Consultation Régionale du Psychotrauma.
  • Volontaire Cellule d’Urgence Médico-Psychologique.
  • Enseignant et intervenant en formation continue depuis 2010 sur les thèmes suivants : crise suicidaire -intervention et prise en charge, psychotrauma, recherche clinique en neurosciences.
  • Formateur régional Suicide ARS/GEPS.
  • Consultant à la Fédération régionale de Recherche en Psychiatrie et Santé Mentale HDF.
  • Consultant au CN2R.
  • Consultant à l’Unité Médico Judiciaire.

Julie Fry

Psychologue

  • Psychologue clinicienne Centre Hospitalier Universitaire de Lille.
  • Psychologue permanente Cellule d’Urgence Médico-Psychologique CUMP SAMU 59, SAMU zonal Hauts de France.
  • Consultante au Centre Régionale du Psychotrauma des Hauts de France.
  • Consultante à l’Unité Médico Judiciaire du CHU de Lille.
  • Enseignements universitaires: médecine de catastrophe, psychologie, DIU sexologie, DIU violences conjugales.
  • Enseignements formation continue CFARM, IFA, CESU.

Séverine Vanhoove

Psychologue

  • Psychologue clinicienne à l‘hôpital Roger Salengro à l’unité médico judiciaire.
  • Consultations au CRP.
  • Volontaire Cellule d’Urgence Médico-Psychologique.
  • Intervenante à la faculté et dans les services externes sur les thèmes suivants : les violences conjugales et le psychotrauma.

Claire Guepin

Psychomotricienne

  • Psychomotricienne D.E au Centre Régional Psychotrauma Hauts-de-France.
  • Enseignante à L’Institut de Formation des Psychomotriciens Raymond Leclerc à Loos.
  • Intervenante au D.I.U Psychotrauma de l’enfant et de l’adolescent.
  • Intervenante pour des formations sur la clinique et la prise en charge du psychotrauma chez l’adulte, l’enfant et l’adolescent.
Public concerné

> Pré-requis de la formation Clinique du stress post-traumatique et thérapie centrée sur l’exposition

La formation est d’emblée réservée aux professions suivantes :

Médico-psycho-social

Psychothérapies : psychiatres, psychologues, psychothérapeutes.


Professionnels de l’équipe pluridisciplinaire en institution (santé mentale,   addictologie, etc ) : médecins, infirmier(e)s, diététicien(ne)s, psychomotricien(ne)s, masseurs-kinésithérapeutes, etc.


Les professionnels suivants :

Professionnel des thérapies complémentaires

Thérapies complémentaires et médecines alternatives : psychopraticiens, sophrologues, hypnothérapeutes, relaxologues, thérapeutes énergétiques, professeurs de yoga / reiki / qi gong, kinésiologues, praticien shiatsu, reflexologues, naturopathes, etc.

devront justifier de :

  • formation initiale sérieuse dans un institut reconnu
  • formation(s) solides(s) en psychologie / psychothérapie / psychopathologie
  • travail dans le domaine de la santé mentale et plus spécifiquement dans le stress traumatique